Vigilance météo

Actualités

Évènements à venir

Juil
25
sam
Jour entier Exposition CCCLB @ Centre céramique contemporaine
Exposition CCCLB @ Centre céramique contemporaine
Juil 25 – Sep 1 Jour entier
Un mur, des assiettes, quatre angles, deux plateaux Héloïse Bariol Manifeste pour la patte de lapin Héléna Lapinowskaïa & Jakob Rabitowicz von Klapier Restitution de la Résidence La Borne 2019-2020[...]
Sep
20
dim
08:30 Les chevaux d’automne
Les chevaux d’automne
Sep 20 @ 08:30 – 16:00
Equivoyage vous propose sa traditionnelle randonnée des Chevaux d’Automne autour d’Henrichemont, entre bocage, bois, champs et vallée du Pays Fort. Galop et baignade en perspective, à l’image de 2019. Avec[...]

Histoire d’Henrichemont

La capitale d’un petit état libre et indépendant

Henrichemont a été fondée en 1609 par Maximilien de Béthune, duc de Sully, pour devenir la capitale de la Principauté souveraine de Boisbelle, un petit état, un « franc-alleu » totalement libre et indépendant depuis des siècles.

La Principauté de Boisbelle ne devait pas allégeance au roi de France et aucun impôt n’était perçu, excepté la dîme, un impôt ecclésiastique. Le souverain de Boisbelle possédait le droit d’exercer la justice et battait monnaie.

Le Duc de Sully

La ville nouvelle d’Henrichemont a été dédiée au roi Henri IV (Henricis Mons), dont Sully était à la fois un ministre et un ami fidèle.

Un rare exemple des villes nouvelles créées au XVIIème siècle

Le projet d’urbanisme a été signé par Claude de Chastillon, topographe du roi Henri IV et Sully avait confié le dessin des maisons à Salomon de Brosse, architecte de la reine Marie de Médicis (Salomon de Brosse a été le concepteur du Palais du Luxembourg à Paris).

Le marché de construction fut passé en décembre 1608 et la première pierre fut posée le 13 avril 1609 en présence du roi Henri IV. Le plan de la ville fut établi en forme de rose des vents, les 8 rues principales rayonnant à partir d’une place centrale carrée. Une église, un temple protestant, un collège, une halle, une hostellerie ainsi que seize corps de logis devaient être bâtis, entourés par des fossés et remparts de 500 mètres chacun, sur les quatre côtés de la ville.

Henrichemont – Vue aérienne

Hélas, la mort du roi Henri IV en 1610 entraîna la disgrâce de Sully et la ville ne fut jamais achevée.

Toutefois, elle reste un rare exemple de ces villes nouvelles et « idéales » du XVIIème siècle, caractérisées par leur symétrie, leur protection de la cité (fossés, remparts, bastions) et leur esthétisme architectural.

Une cité dynamique

La cité de Sully est une petite ville unique, riche de son patrimoine et de son histoire. Écoles, collège, maison de retraite, artisans, commerçants, PME créatrices d’emploi et associations participent au dynamisme de la cité.

Les nombreuses forêts alentours, les étangs, les sentiers de randonnées incitent à la détente et la découverte d’une nature préservée.

Côté gastronomie, les vins de Menetou-Salon, de Sancerre et les célèbres crottins de Chavignol invitent à des pauses gourmandes.

Enfin, Henrichemont, est également connu pour La Borne, village de potiers depuis le XVIème siècle et dont les poteries et céramiques sont réputées dans le monde entier. À une production traditionnelle composée de pièces utilitaires en grès s’ajoute une création d’imagerie populaire très recherchée par les collectionneurs.

Le marché du mercredi